Investir ? .....

Publié le par renval

Combien de fois ai-je entendu de mes clients « Il faut investir » ! Soit parce que les résultats sont trop importants, soit parce qu’il est nécessaire pour développer l’entreprise…

 

 

Pourtant, les investissements peuvent autant développer une entreprise que la couler !

 

En premier lieu, il faut impérativement oublier le principe d’investissements pour payer moins d’impôts. Comme j’explique bien souvent à mes clients, je préfère rencontrer un client qui doit payer un impôt que le contraire, payer des impôts est un signe de résultats positifs, même si actuellement en Belgique, il est possible de payer des impôts sans avoir de résultats positifs grâce aux dépenses non admises…

 

Concernant l’opportunité et le financement des investissements, nous pouvons observer principalement deux types :

 

  • ·         Les investissements productifs
  • ·         Les investissements non-productifs

 Un investissement productif permet à la société de directement développer son chiffre d’affaires et ses résultats, l’investissement non-productif ne le fera pas, du moins directement.

 

Un exemple est plus parlant :

 

Un négociant en bois vend des portes, prête à l’emploi. N’ayant pas les machines nécessaire à la fabrication, il fournissait la matière première à une menuiserie pour les fabriquer et les vendait ensuite dans son magasin.

 

Si notre négociant investi dans une machine pour fabriquer ses portes, rien n’est plus facile dans ce cas de déterminer le financement et la rentabilité de cet investissement ! Nous avons le chiffre d’affaire, les coûts de production externes, la matière première. Donc assez d’éléments pour calculer la rentabilité de ce genre d’investissement.

 

Les bénéfices de votre société sont parfaits, les ratios de liquidité aussi. C’est le temps de redonner une nouvelle image à votre société et de changer le mobilier et la présentation. Vous n’allez pas remarquer directement une différence, excepté une qualité de vie au travail et sans doute une meilleure publicité indirecte. Mais dans ce cas, si vous devez établir un plan financier, il ne pourra être effectué que sur la situation actuelle de votre société, sans augmentation significative des résultats !

 

Autres éléments à bien contrôler avant de se lancer dans des acquisitions ; la structure bilantaire de votre société et le cash flow opérationnel.

 

Concernant votre structure bilantaire, le principe général « capitaux permanents = total des investissements » est l’idéal. Pour mémoire, les capitaux permanents sont l’adition du capital, des réserves et résultats reportés et des dettes à plus d’un an. Et si votre société à un objet social dans le négoce, vous devez également penser à la couverture de votre stock !

 

Pensez aussi à la couverture de vos circulants ; si vos clients vous paient en général à 60 jours, et que vos fournisseurs ou vos employés doivent être payé directement, vous devez financer ces 60 jours offert à vos clients.

Dans vos comptes de résultats, n’oubliez jamais de bien calculer votre cash flow opérationnel. Terme que j’utilise toujours pour désigner le cash flow diminué des remboursements de la partie capital des emprunts. Pour mémoire, le cash flow désigne le résultat de votre société augmenté des amortissements.

 

Concernant le financement des investissements, évitez de le réaliser sur fonds propres. Même si votre trésorerie est bonne, car vous pourriez en avoir besoin pour financer votre exploitation en cas de problème. L’idéal est évidement un financement en parallèle de l’amortissement du bien, la durée identique pour l’amortissement et le financement est pour le cash flow opérationnel excellent ! Par contre, ne financez jamais un bien sur une durée supérieur aux anuités d’amortissement.

 

Pour résumer, posez-vous toujours deux questions avant d’investir :

  •  La structure bilantaire de ma société le permet il ?
  • Mon résultat,  et plus particulièrement mon cash flow opérationnel, me permet il  d’investir ?

 

Si la réponse est « oui » aux deux questions, vous pouvez continuer vos calculs pour investir…

Publié dans Varia

Commenter cet article