Un tout petit coin de ciel bleu ?

Publié le par renval

Je reste toujours très perplexe devant ce secrétaire d’état à la fraude, le Sieur CROMBEZ. Et surtout les absurdités dont il est capable. A mon avis, soit il est très mal conseillé, soit c’est un ignare total en Droit. Sorti de je ne sait d’où, chaque indépendant ou mandataire d’une société se retrouve vite catalogué par ce secrétaire d’état comme fraudeur ou d’autres termes aussi aimable. Sans oublier que nous risquons en nos qualités professionnelles de vite nous retrouver tous en prison si nous osons conseiller un peu trop bien nos clients !

 

Mais en plus de sortir ses âneries habituelles, il entretien une sinistrose qui est excellent pour la reprise des activités ! Encore un de nos politiques qui a tout compris.

 

Même le Conseil d’Etat avait émis des critiques quant à une mesure prévue par Mr Crombez pour lutter contre les « constructions frauduleuses ». D'après le Conseil, cette mesure semble contraire à la Constitution !  Le fisc recevrait en effet une compétence contraire au principe selon lequel on ne peut lever que les impôts fixés par le législateur.

 

Et même si ces « constructions frauduleuses » seraient simplement de choisir la voie la moins imposée…

 

Heureusement, un de nos Ministres, et même celui des Finances, élève un peu la voix contre ce genre d’attitude. "Si nous voulons relancer la croissance, ce dont nous avons besoin pour résoudre les problèmes budgétaires, il faut lutter contre ceux qui faussent le système. Lutter contre la fraude est donc très important pour éviter la concurrence déloyale. Mais il ne faut pas aller jusqu'à donner l'impression que tout le monde fraude". Sentiment partagé par  Karel Van Eetvelt, le patron de l'Unizo, « M. Vanackere traduit le sentiment général des entreprises. Il faut arrêter de qualifier chacun de fraudeur et s'en prendre à la vraie fraude ». (Source : Le Vif »)

 

Mais ou reste les réactions des représentants des classes moyennes en Wallonie ? …

 

Publié dans Fiscalité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article